La prise d’empreinte dentaire ou le moulage est une étape essentielle dans le traitement orthodontique. C’est une démarche permettant de créer une réplique exacte en plâtre de la dentition du patient. Le moment n’a rien de contraignant. Elle se fait en deux fois avant la mise en place de l’appareil dentaire et au moment de le retirer.

Pourquoi faire un premier moulage des dents ?

Le premier moulage dentaire est indispensable puisqu’il permettra à l’orthodontiste de mesurer la complexité du cas des patients et pour pouvoir adopter les solutions les mieux adaptées à leur situation. Il ne devra pas recommander poser un appareil dentaire avant d’avoir effectuer la prise de l’empreinte dentaire. Mis à part ce moulage, le spécialiste fera d’ailleurs des photos intra-buccales mais également des photos faciales. Plusieurs documents radiologiques peuvent être demandés pour favoriser les résultats du traitement. L’empreinte permettra de déterminer le type de problème. Il peut s’agir de problèmes squelettiques, de décalages, de sens entre la mâchoire supérieure et inférieure. Cette étape est donc indispensable.

Utilité du moulage

Le moulage à la fin du traitement orthodontique aura pour but de mettre en place les gouttières dentaires  dans le cas où l’orthodontiste recommande le port d’un appareil de contention. Pour rappel la contention permet de garder les résultats obtenus après le retrait de l’appareil dentaire par l’orthodontiste. Comment se passe le moulage ? Le principe est très simple un support en plastique ou en métal est enduit de pâte durcissante qu’on appelle alginate. Le support est introduit dans la bouche du patient et les dents s’enfoncent doucement dans la pâte. L’alginate est généralement parfumé pour le confort du patient. Trente secondes après, la pâte durcit et il ne restera plus qu’à le retirer. L’orthodontiste obtient alors l’empreinte dentaire de son patient.

Le moulage sans pâte maintenant possible

Cela peut maintenant se faire grâce à un appareil de radiographie en trois dimensions. L’avantage est qu’il suffit d’une seule image en 3D pour  que le dentiste puisse repérer la position des dents ainsi que leur forme. Cela se fera plus rapidement que la technique traditionnelle ce qui représente un vrai gain de temps dans le traitement orthodontique. Une fois le traitement passé, l’empreinte dentaire ne sera plus qu’un mauvais souvenir de ce qu’était les dents du patient avant le passage chez son orthodontiste. Il retrouvera donc un sourire sans défaut et aura plus confiance en ses aptitudes à communiquer avec ses interlocuteurs.