Afin de prétendre à un remboursement de la part de la sécurité sociale, il est impératif d’engager les soins d’orthodontie dès le plus jeune âge. Il s’agit d’une obligation aux yeux de la Sécu qui peut refuser tout remboursement l’intervention si le patient a plus de 16 ans. Cependant, il convient de préciser que les parents d’enfants qui sont plus jeunes ne pourront compter que sur un remboursement moindre. Le mieux est donc de bénéficier d’une bonne mutuelle.

Les différents traitements proposés

Dans le domaine de l’orthodontie on distingue diverses interventions. Il y a en premier lieu les traitements de prévention qui sont réalisés dès le plus jeune âge si l’enfant a une déformation du palais ou encore des problèmes au niveau des mâchoires. Ces problèmes peuvent engendrer des conséquences plus ou moins graves sur sa croissance et son équilibre faciale. Par la suite, il y a ce que l’on appelle les traitements de denture permanente qui sont réalisés sur des enfants âgés de 11 ans et plus. Ils nécessitent le port d’un appareil dentaire pour améliorer l’arcade dentaire. Enfin, les adultes peuvent aussi porter des appareils dentaires pour des raisons esthétiques ou des problèmes de gencives qui touchent les patients qui n’ont pas pu bénéficier de traitements adéquats durant leur enfance.

Le coût d’un appareil dentaire

L’orthodontie est un traitement très coûteux puisqu’il se déroule généralement sur plusieurs années et nécessitent plusieurs visites chez l’orthodontiste. Le traitement peut même être suivi par de la contention. Pour savoir précisément combien coûte un appareil dentaire, il est primordial de connaître le type d’appareil dentaire, la complexité du cas du patient et les tarifs pratiqués par l’orthodontiste. Le montant du traitement ne sera donc communiqué qu’à l’établissement d’un dossier et d’un diagnostic. Il ne faut donc pas hésiter à demander autant de devis que possible pour pouvoir avoir une idée précise du budget à y aller. Généralement, l’appareil dentaire classique est de 500 à 2 000 euros pour six mois. Cela peut néanmoins varier en fonction du type d’appareil, il sera plus cher si l’appareil est invisible.

La prise en charge des traitements

La sécurité sociale rembourse une partie des soins d’orthodontie, cependant il faudra respecter quelques conditions. Le remboursement est réalisé si le patient est âgé de moins de 16 ans au début du traitement. Il est aussi soumis à l’accord préalable de la caisse d’assurance maladie. Il faudra pour ce faire, réaliser une demande via les formulaires S3150 et S3155. Les soins sont remboursés à 70 ou à 100 % du tarif de base pour bénéficier d’un remboursement plus satisfaisante il faudra bénéficier d’une mutuelle orthodontie.


Merci à : L’annuaire GRATUIT de tous les pros de France