Gingivite : causes, symptômes et traitements

Publié le : 15 mars 20219 mins de lecture

D’une manière générale, les causes possibles des saignements de gencives sont nombreuses, comme la gingivite. Maintenant, en raison de la forte incidence de cette maladie, on a décidé d’y consacrer une attention particulière. Dans cet article, vous comprendrez ce qu’est la maladie, ses causes et ses symptômes, ainsi que ses conséquences, les traitements et les formes de prévention.

Qu’est-ce que la gingivite ?

En termes simples, la gingivite est une inflammation qui cause des dommages aux gencives et qui, si elle est traitée correctement, n’a généralement pas de conséquences graves. Néanmoins, il faut accorder beaucoup d’attention à la maladie, car elle peut évoluer vers des affections plus graves, comme la parodontite, qui compromet tous les tissus autour de la dent.

À découvrir également : Muguet - infection fongique dans la bouche

Est-ce une maladie fréquente ?

Très fréquente ! Une enquête, réalisée pour l’OMS par l’association dentaire française, montre que, dans notre pays, 80 % des 35 à 44 ans et 50 % des adolescents de 15 ans sont concernés. Cela peut sembler énorme, mais c’est ce qu’on constate tous les jours lors des consultations. Alors qu’il y a eu de nombreuses campagnes pour lutter contre les caries, la prévention de la gingivite et des maladies parodontales n’est pas encore suffisamment prise en compte : une consultation chez un chirurgien-dentiste est indispensable.

Pour plus d'informations : Blessures sur le palais : pourquoi s'en soucier ?

D’où provient cette inflammation de la gencive ?

La gingivite est liée à la prolifération de certaines bactéries. Elles s’accumulent d’abord sous forme de plaque dentaire, une substance blanchâtre qui disparaît facilement au brossage. Après 24 à 48 heures toutefois, si la plaque n’est pas, ou mal, éliminée, elle durcit pour former ce qu’on appelle couramment le tartre, un calcul bactérien dur et très adhérant. En-dessous, les bactéries prolifèrent et agressent les tissus parodontaux. Certaines gingivites, rares, sont indépendantes de la formation de plaque, liées à une maladie génétique, une infection virale, une allergie.

Une gingivite est-elle le signe d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire ?

Oui, dans la grande majorité des cas. Si les dents sont régulièrement brossées, avec une technique soigneuse et un matériel adapté, les bactéries sont éliminées. Souvent, il s’agit aussi d’un cercle vicieux : la personne a les dents sensibles, une gencive douloureuse ou qui saigne, elle hésite à brosser ces endroits et, finalement, laisse persister l’inflammation.

Principales causes de la gingivite

Dans la plupart des cas, la gingivite est le résultat de l’accumulation de plaque dentaire, une fine pellicule formée par des bactéries, du mucus et des déchets alimentaires, qui adhère à la surface des dents et se dépose dans le sillon gingival. Cette plaque, lorsqu’elle n’est pas enlevée, commence à irriter les gencives, favorisant l’apparition de la maladie. De plus, dans certains cas, la plaque dentaire se transforme en un dépôt dur, le tartre, et reste coincée dans la dent. En conséquence, les gencives deviennent encore plus irritées, et l’ablation, plus compliquée. Ainsi, il est correct de dire que la gingivite est généralement causée par l’absence d’une hygiène dentaire adéquate, qui devrait inclure le brossage des dents, l’utilisation du fil dentaire et des visites régulières chez le dentiste. D’autres facteurs peuvent également augmenter le risque d’inflammation des gencives.

Autres causes

Les épisodes de gingivite sont fréquents pendant la puberté, la grossesse, la ménopause et pendant les menstruations. Cela s’explique par les différents changements hormonaux qui se produisent à ces stades de la vie. Il faut donc veiller à l’hygiène buccale pendant ces périodes. La gingivite peut encore être une manifestation associée à plusieurs maladies, telles que le bouton de fièvre, le diabète, l’épilepsie, le sida et la leucémie.

Conséquences de la gingivite

Si la plaque n’est pas éliminée quotidiennement par une bonne hygiène bucco-dentaire, le processus inflammatoire s’intensifie, créant les conditions pour l’apparition du tartre et, ce qui est plus grave, pour la formation de la poche parodontale (une sorte de gonflement du sillon gingival), qui s’avance sous la gencive, l’éloignant des dents. À ce stade de la maladie, appelé parodontite, les os et les fibres de soutien qui maintiennent les dents sont exposés, s’infectent généralement et peuvent être gravement endommagés. En conséquence, les dents peuvent bouger ou voir leur structure ébranlée, ce qui affecte l’occlusion. Dans certains cas, la personne peut encore perdre ou devoir extraire une ou plusieurs dents. Dans certains cas plus graves, la maladie peut se transformer en endocardite bactérienne. Cela se produit lorsque les bactéries installées dans les poches parodontales se propagent dans la circulation sanguine et se logent dans les valvules cardiaques, compromettant le fonctionnement du cœur.

Symptômes de la gingivite

La gingivite ne provoque généralement pas de douleur. La gencive saigne facilement, devient rouge et enflée. À un stade avancé, elle peut même être violacée ou blanchâtre par endroits. L’halitose (mauvaise haleine) est fréquente. Si les dents bougent, il s’agit déjà d’une parodontite. La douleur n’est pas systématique, elle peut être vive comme inexistante.

Parodontite : lorsque la gingivite évolue, ces symptômes s’intensifient, la mauvaise haleine devient persistante, le palais est altéré et les dents semblent plus longues en raison de la récession des gencives. La douleur, néanmoins, n’est pas un signe de parodontite.

Prévention et traitement

La meilleure façon de prévenir l’apparition de la gingivite est de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire, en plus des visites régulières chez le dentiste. Même si la maladie se manifeste, un brossage correct associé à l’utilisation du fil dentaire suffit généralement à l’inverser (dans ses premiers stades). Cependant, lorsqu’il y a une accumulation de tartre ou que la maladie évolue en parodontite, seul le dentiste peut effectuer le traitement, en utilisant des techniques telles que le grattage du contour des gencives, le lissage de la racine et le polissage des dents. Dans les cas plus graves, le dentiste peut devoir recourir aux antibiotiques ou même à la chirurgie parodontale.

Pour autant, ne laissez pas la gingivite vous compliquer la vie jusqu’à présent. Allez régulièrement chez votre dentiste, faites une bonne hygiène bucco-dentaire et évitez cette maladie inconfortable.

Quelles sont les grandes lignes du traitement ?

La première mesure consiste à nettoyer l’ensemble de la bouche en commençant par un détartrage minutieux, effectué dent après dent, en polissant chacune des faces avec différentes pâtes aux grains de plus en plus fins, jusqu’à ce qu’elles soient parfaitement lisses. On prévoit généralement une heure et demie de travail. Si les bactéries ont pénétré entre la gencive et la dent, il faut les en déloger en irriguant cet espace avec une solution antiseptique. En cas de parodontite, il peut être nécessaire de recourir à la chirurgie parodontale. La suite repose sur les mesures de prévention évoquées plus haut, associées à un traitement local (bains de bouche à la chlorhexidine, brossages avec de l’eau oxygénée et du bicarbonate de soude) et, parfois, une antibiothérapie par voie générale.

Quels sont les risques à laisser la gingivite évoluer ?

Une gingivite peut guérir seule et rester sans conséquences. Cependant, si les saignements reviennent fréquemment ou persistent plusieurs jours et que la gencive a changé d’aspect, cela signifie que les bactéries prolifèrent. La gingivite risque alors de devenir une parodontite. Cette évolution peut être relativement lente ou conduire en quelques mois à la destruction irréversible des tissus qui soutiennent la dent. Et, contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas une question d’âge, les jeunes adultes et adolescents sont autant concernés que les personnes plus âgées. La parodontite constitue également une porte d’entrée pour les bactéries impliquées dans le développement de maladies générales comme les endocardites infectieuses ou le diabète.

Qu’est-ce que la parodontite?
Que faire lorsqu’une couronne dentaire se déloge ?

Plan du site